Image et SEO : comment valoriser vos visuels ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
image-SEO-trafic-référencement

L’image joue un rôle prépondérant dans la stratégie SEO au même titre que le contenu textuel. Métadonnées, encodage, sélection du format, voyons comment concilier image et SEO pour booster la visibilité de votre site.

Pensez UX

En 2020, Google apporte une importance toujours croissante à l’expérience utilisateur. Si vous souhaitez améliorer la visibilité de votre site, c’est donc sur le SXO qu’il vous faudra travailler. En effet, les visuels apportent une réelle valeur ajoutée à votre contenu. En plus de lui ajouter du charme et de le rendre plus attractif, ils contribuent énormément à l’acquisition du trafic naturel d’un site. On estime que la recherche d’image constitue en moyenne 20 % du trafic organique d’un site. Cela représente 1 visiteur sur 5 ! Image et SEO sont donc intimement liés.

Comment optimiser image et SEO ?

Pour bien optimiser votre contenu, il faut tout d’abord comprendre que les crawler des moteurs de recherche ne perçoivent que les mots. Cela signifie que, malgré le choix d’un visuel pertinent et attractif, si les informations de l’image ne sont pas rédigées correctement pour le SEO, vous n’améliorerez pas votre référencement. Voyons donc les différents critères à prendre en compte.

Nom du fichier

Le nom de votre image est essentiel pour le SEO. C’est lui qui indique le contenu de votre visuel à Google. Il est donc important de bien l’optimiser. Pour ce faire :

  • Évitez les accents ainsi que les majuscules ;
  • Utilisez entre 1 à 4 mots clés en rapport avec l’image ;
  • Séparez chaque mot clé avec le tiret trait d’union.

Par exemple, pour un article sur le SEO, vous pouvez utiliser un titre comme « SEO-referencement ». De cette manière, Google parviendra facilement à identifier votre image. Plus important encore, les internautes qui verront votre image seront plus susceptibles de la trouver en adéquation avec leur recherche. Il sera donc plus probable qu’ils soient amenés à cliquer dessus et ainsi à booster votre trafic, ce qui améliorera encore davantage votre référencement.

Format de l’image

Pour que votre image s’adapte le mieux au SEO, il vous faudra privilégier un format léger et de qualité. Votre image devra également s’adapter facilement aux sites responsive design.

Jusqu’à présent, les formats JPEG et PNG étaient les favoris d’internet. Toutefois, ils sont peu à peu remplacés par le format WebP. En effet, celui-ci est plus léger (d’environ 30 %), n’altère pas la qualité de l’image et s’insère parfaitement sur un site responsive. Plus l’image est légère, plus la vitesse de chargement de la page sera réduite, améliorant à la fois le référencement et l’UX.

Ce nouveau format offre de nombreux avantages et il prend également en charge les images animées et la transparence. Cependant, il suppose aussi certaines contraintes. Par exemple, le WebP  ne s’affiche pas facilement dans Safari (2e moteur de recherche le plus utilisé sur mobile), ce qui peut vous priver d’une partie de votre trafic. Par ailleurs, ce format n’est pas encore pris en charge par WordPress par défaut. Il vous faudra ajouter un plugin pour être en mesure d’insérer ce genre d’image à votre site.

Balise alternative

La balise alternative, ou balise alt, est particulièrement utile en cas de problème d’affichage de l’image sur votre site. Si cette dernière est légèrement trop longue à charger, la balise alt s’affichera alors pour indiquer son contenu à l’internaute. Cela pourra notamment l’inciter à revenir la voir plus tard, lorsque le chargement sera achevé par exemple.

Par ailleurs, cette balise est indispensable pour les personnes malvoyantes. Leur lecteur d’écran l’énonce vocalement afin de les renseigner sur le contenu du site. Non seulement, cet élément participe à la qualité de l’UX, mais en plus, il prend de plus en plus d’importance dans un contexte où l’accessibilité handicapé des sites internet se développe.

Pour bien rédiger votre balise alt, vous pouvez reprendre les mêmes principes que pour le nom du fichier. Néanmoins, vous pouvez rédiger un texte plus long, avec un maximum de 20 mots clés. Cela en fait l’élément parfait pour travailler vos mots clés à longue traine. Ces derniers permettent de se positionner sur des requêtes bien spécifiques et d’attirer un trafic plus qualifié.

La légende

La légende n’est pas indispensable pour améliorer le contenu de votre image et de votre SEO. Vous pouvez vous en servir pour intégrer des synonymes de vos mots clés. Son but est de décrire votre image en apportant des informations pertinentes aux internautes. Ici, vous pouvez rédiger votre texte normalement, avec des majuscules, des accents et sans tiret.

Attribut title

L’attribut title est également plus intéressant pour l’expérience utilisateur que pour le SEO. Il s’agit du titre de votre visuel qui s’affichera lorsque l’internaute placera le curseur de sa souris dessus. Cependant, comme nous l’avons vu, UX, image et SEO sont intimement liés. Apporter une information pertinente à l’utilisateur est donc toujours bénéfique pour votre référencement.

Ce titre se compose d’un mot clé, rédigé normalement à l’instar de la légende.

La sitemap

La sitemap est un plan de votre site, une arborescence, utile aux robots d’indexation. Il se rédige dans un fichier texte ou XML et permet d’inclure des informations tels que les URL qui composent votre site, les dates de modification, etc. Vous pouvez l’écrire manuellement ou vous servir d’un logiciel pour gagner du temps. Grâce à la sitemap, Google obtiendra une bonne vision d’ensemble du contenu de votre site et de vos images notamment. Cela améliorera considérablement votre SEO.

L’intérêt de votre image

Enfin, l’intérêt de votre image et la pertinence des informations que vous renseignerez ont un rôle capital. En effet, plus votre image sera originale et attractive, plus vous aurez de chances qu’elle bénéficie au trafic de votre site. N’hésitez donc pas à consacrer un peu de temps à la recherche d’une image de qualité. De plus, les différentes informations, évoquées tout au long de cet article, aident Google à la positionner sur les bonnes requêtes. Autrement dit, vos images rencontreront plus facilement des internautes susceptibles de cliquer dessus, générant ainsi plus de trafic.

Pour finir, en plus d’attirer davantage de visiteurs, les images permettent de les retenir plus longtemps sur votre site. Google le jugera donc intéressant pour les internautes et le mettra en avant.

Si vous souhaitez créer des visuels percutants, n’hésitez pas à contacter Orenji. Nous sommes experts en image et SEO. Nous pourrons vous accompagner pour booster votre trafic et votre référencement grâce à un contenu de qualité et une stratégie sur mesure.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Commentaire récents

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.