Le Core Update Juin 2021 de Google

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
core_update_google_orenji_solutions_digitales

Le June 2021 Core Update de Google est le fameux déploiement de la mise à jour de ses algorithmes. Sa mise en place débutée depuis le 2 Juin, risque de ne pas être la dernière. Et oui le géant Google nous réserve toujours des surprises… Il prévoit une seconde mise à jour en Juillet ainsi que la mise à jour, enfin, de la Page Experience.

En quoi va consister ce Core Update de Google ?

Sachez que chaque jour, Google publie une voire plusieurs modifications qui visent toujours à améliorer votre positionnement dans les résultats de recherche. Vous ne les voyez pas, et c’est normal. Cependant, plusieurs fois par an, Google prévient de mises à jour majeures. Dont cette fois-ci, les impacts peuvent être beaucoup plus visibles. C’est le cas de ce « June 2021 Core Update ».

Alors en quoi consiste-il ? Comme à chacune de ses mises à jour, Google n’énonce pas clairement les éléments qui seront ciblés. Mais nous savons tout de même que le géant du Web insiste toujours plus sur « mettre l’accent sur la qualité du contenu ». L’expérience utilisateur est également de plus en plus convoitée dans le bon positionnement de vos sites Internet. On peut d’ailleurs considérer que ce Core Update (découpé en deux, comme vous pourrez l’apprendre ci-dessous) va encadrer la fameuse mise à jour de la Google Page Expérience (dont vous trouverez les détails dans la dernière partie de cette article).

Alors comment peut-on appréhender toutes ces mises à jour et leur organisation ? Vous savez comme nous, ou tout du moins nous pouvons l’imaginer, qu’il ne s’agit pas seulement d’un hasard. Alors s’agit-il seulement de mieux faire passer cette nouvelle pilule ? Ou peut-on imaginer que Google souhaite simplement éviter la rétro-ingénierie (reverse enginnering) ? Comme à notre habitude, et certainement à la vôtre, savoir ce que Google a derrière la tête reste un mystère.

Une seconde mise à jour dans le mois à venir

Une seconde mise à jour du Core Update de Juin aura lieu en Juillet. En d’autres termes, c’est comme si vous aviez une seule mise à jour découpée en deux. En effet, des retards dans certaines améliorations des algorithmes ont entraîné ce décalage et ce découpage.

Google a cependant annoncé, que des conséquences inédites pourront être observées suite à ces deux mises à jour. À savoir une baisse de trafic naturel suite à la June 2021 Core Update. Qui sera ensuite rétablie suite à la July 2021 Core Update. L’amélioration des algorithmes de la seconde mise à jour, pourra normalement corriger les effets de la première.

La mise à jour de la Page Experience

Cette mise à jour initialement prévue en Mai 2021, sera finalement programmée par le géant Google pour mi-Juin. Malgré son faible impact sur les sites internet, il est important de la prendre en compte. Notamment si vous souhaitez continuer à respecter tous les critères SEO du moteur de recherche.

Core Update Page Experience, de quoi parle-t-on ?

La Google Page Experience fait partie de la longue liste des algorithmes de Google. Elle concerne comme son nom l’indique l’expérience d’un utilisateur sur un site Internet (UX). Comment celui-ci navigue sur les différentes pages et quelle est sa réelle expérience utilisateur. La notion de SXO (Search Experience Optimization) est donc une des notions clés à retenir pour cette année 2021, en termes de référencement naturel.

Pourquoi Google a-t-il décidé de valoriser cette expérience utilisateur ? Toujours dans l’optique de privilégier les sites Internet les plus performants, les plus fiables, et qui répondent le mieux aux critères de référencement.

Les nouveaux critères de la mise à jour Page Experience

Le lancement de la mise à jour de la Google Page Experience est prévu pour mi-Juin. À savoir que le nouveau système de classement sera pleinement inclus fin Août. Ce qui laisse donc une plage de temps assez longue pour nos spécialistes du référencement pour intégrer les nouveaux critères. Trois principaux indicateurs vont être à prendre en compte dans ces critères : on les appelle les signaux web.

  • LCP (Largest Contentful Paint) : qui permet de mesurer le temps de chargement d’une page. En effet, il s’agit donc de savoir combien de temps prend le contenu à s’afficher entièrement devant l’internaute. Sachez que votre site sera considéré comme « bon » à partir du moment où votre temps de téléchargement sera inférieur à 2,5s.
  • FID (First Input Delay) : ce second indicateur correspond au temps écoulé entre le moment où l’internaute interagit avec une page et celui où le navigateur répond à cette action. Par exemple, le laps de temps entre le moment où vous cliquez sur un lien et celui où il s’ouvre entièrement. Sachez que votre site sera considéré comme « bon » à partir du moment où votre score ne dépasse pas les 100ms.
  • CLS (Cumulative Layout Shift) : il s’agit cette fois-ci du score de stabilité visuelle des pages. Une page qui bouge de manière inattendue, souvent à cause de vidéos ou d’images de mauvaises dimensions, a un mauvais score CLS. Sachez que votre site sera considéré comme « bon » à partir du moment où votre score ne dépasse pas 0,1.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Commentaire récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.