Référencement : les algorithmes de Google

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
référencement_web_agence_de_communication_orenji

Pourquoi le référencement naturel et la connaissance des algorithmes Google sont-ils indispensables ? On pourra vous le répéter autant de fois que vous le voudrez : un site mal référencé, c’est comme une boutique sans vitrine, il ne vous amènera personne. Mais comment avoir un bon référencement ? C’est là tout l’enjeu. Apprendre, comprendre, mettre en pratique les moyens déployé par les algorithmes Google…

Qu’est-ce qu’un algorithme Google ?

À première vue, ce terme peut effectivement vous faire peur. Ou tout du moins susciter de l’incompréhension chez vous. Il est en réalité très simple à comprendre. Les algorithmes représentent un ensemble d’opérations, effectué par le moteur de recherche Google, pour conduire à un classement de l’information selon sa pertinence

En effet, votre page web est donc analysée dans son entièreté afin de vous permettre d’être en tête de liste des moteurs de recherche par exemple. Mais il faut savoir que le référencement naturel n’est pas la seule corde à leur arc.

L’importance de la connaissance des algorithmes Google

Il est impossible de connaître la totalité des informations sur les algorithmes de Google. De plus, et chaque année, Google déclare modifier ses algorithmes 500 à 600 fois par an. Ce sont pour la plupart des changements mineurs. Mais il arrive que certaines modifications affectent considérablement votre classement votre référencement naturel

Ces algorithmes sont en réalité une « grosse boîte noire » qui sert à indexer l’ensemble des pages web pour répondre au mieux et très rapidement aux diverses requêtes des internautes.

Il est très important, notamment pour les marketeurs, d’effectuer une veille constante sur tous ces changements. Puisque le trafic issu des recherches naturelles évolue en fonction du référencement de vos pages. Il est possible en effet, que vous constatiez un brusque changement du jour au lendemain. Positif ou négatif, il va influer sur le trafic de votre site web. La réponse que l’on pourra tout simplement vous donner est qu’il y a de fortes chances pour qu’une mise à jour ait été faite. 

Les différents algorithmes et critères de Google

Effectuer une veille sur des algorithmes, c’est top ! Encore faut-il connaître les principaux et ce qu’ils demandent. En voici six qui vous seront certainement utiles : 

Panda : lancé en 2011 et considéré comme le plus ancien algorithme de Google, c’est un filtre de recherche. Il pénalise les sites web dont le contenu n’est pas assez de bonne qualité. Ses principaux critères d’analyse sont :

  • Les pages qui affichent du contenu de mauvaise qualité (pas d’effort de rédaction, ne s’adresse pas à l’internaute …).
  • Celles sur lesquelles il manque du texte.
  • Les personnes qui font du « duplicate content » (contenu recopié, réécrit…).
  • Les pages qui n’ont pas d’intérêt (comme celles qui n’ont plus leur header, celles qui n’ont aucune utilité pour l’internaute).

Pingouin (Penguin) : lancé en 2012, il pénalise ceux qui « sur-optimise » le référencement. C’est-à-dire ceux qui utilisent en trop grand quantité les outils et techniques de référencement comme les Backlinks. Ses principaux critères sont :

  • Une surabondance de liens artificiels qui redirigent vers le site. 
  • Les backlinks de faible qualité. C’est-à-dire s’ils ne sont pas en lien avec le thème du site en question et celui vers lequel il est redirigé. Mais aussi s’ils proviennent de domaines similaires au vôtre avec des ancres variées.

Hummingbird (Colibri) : lancé en 2013, il ne change pas le classement des sites. Mais il permet de mieux comprendre les requêtes des internautes en travaillant sur la sémantique. Ce que vous devez faire pour répondre au mieux à ces attentes :

  • Comprendre ce que les utilisateurs peuvent rechercher quand ils composent des requêtes et comment ils peuvent arriver sur votre site.
  • Identifier vos mots clés pour construire votre sémantique.
  • Utilisez toutes ces analyses pour la conception de vos articles de blog par exemple.

Mobilegeddon : lancé en 2018, il est devenu un nouveau facteur de positionnement sur la recherche mobile. La qualité de l’expérience utilisateur (UX) est maintenant un élément clé pour Google. Ce à quoi il faut penser à :

  • Vérifier que votre site est responsive
  • Utiliser de grandes polices de caractère, pas d’éléments illisibles, des espaces clairs entre les différents types de contenu …
  • Votre vitesse de chargement de votre page web.

Top Heavy : lancé en 2012, il déclasse les pages web qui ont trop de publicités au-dessus de leur ligne de flottaison. Vos publicités, s’il y en a :

  • Ne doivent pas obstruer la lecture des articles. 
  • Ne doivent pas être présentes sur des pages où le contenu est minime.
  • Doivent être réduites au strict minimum.

Les « Core Update » de Google

Comme évoqué précédemment, Google met à jour ses différents algorithmes 500 à 600 fois par an. Mais il faut surtout prendre connaissance de ses « Core Update ». Ils y en a environ 3 à 4 fois par an et correspondent en réalité à LA grosse mise à jour de l’algorithme Google. 

Ces « Core Update » impactent également le référencement des pages web. Mais bien entendu les secrets de ces nouveaux classements ne sont pas révélés. En revanche, ce que vous pouvez tous faire lors de l’annonce de ces mises à jour :

  • Analysez le trafic de votre site ou page web. Tout cela dans le but d’identifier des hausses ou des baisses dans celui-ci.
  • Vérifiez le positionnement de vos mots clés pour voir si leur performance est impactée ou non
  • Utilisez des outils comme Google Analytics  ou Google Search Console pour vous aider dans toutes ces étapes d’analyse.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Commentaire récents

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.